Suite aux derniers développements sur le coronavirus notamment au Burkina Faso, nous tenons à informer le peuple de Dieu que le Pasteur Mamadou Karambiri et son épouse ont effectué une mission à Mulhouse en France du 17 au 24 février 2020. A l’issue de cette rencontre qui a réuni plus de 2.000 personnes dans une commune de près de 110.000 habitants, des cas de coronavirus ont été détectés.


Ayant participé à cette rencontre en tant qu’orateur, le Pasteur Mamadou KARAMBIRI, son épouse suite à certains signes sont allés d’eux-mêmes à l’Hôpital Blaise Compaoré ce dimanche 8 Mars pour en avoir le cœur net. Après des tests réalisés, ils ont été déclarés « sensibles au coronavirus » et sont pris en charge dans cet Hôpital.

A l’heure actuelle, le Pasteur Mamadou KARAMBIRI et son épouse se portent bien et les Médecins traitants sont encouragés de l’évolution rapide de leur état de santé.
Au regard de la situation encourageante de leur principal responsable, le Conseil d’Administration du Centre International d’Evangélisation (CIE) salue l’élan de soutien dans la prière dont le couple KARAMBIRI a bénéficié. Il souhaite que les chrétiens dans leur domicile continuent de prier afin de bouter hors du Burkina cette maladie.

Le Conseil d’Administration du CIE informe par ailleurs que le Pasteur Mamadou Philippe KARAMBIRI s’adressera au peuple de Dieu dans les tous prochains jours dans un message particulier sur Impact TV et lui demande d’arrêter de relayer des messages qui n’encouragent pas et de lui envoyer des SMS ou messages ou de lui téléphoner, toute chose qui ne favorise pas le temps de repos dont il doit observer.

 

Face à cette situation, Samuel Peterschmitt, le pasteur principal de l’église de la Porte Ouverte Chrétienne de Mulhouse a produit un communiqué sur recommandation de l’Agence Régionale de la Santé dans lequel il informe que le culte du mardi 3 mars a été suspendu. « Chers frères et sœurs, comme vous pouvez le constater, il nous a été demandé par l’Agence Régionale de la Santé d’annuler le culte du mardi 3 mars 2020, raison pour laquelle il est seulement diffusé sur internet. Cela nous été recommandé puisque plusieurs cas avérés de personnes ayant contracté le coronavirus ont participé à la semaine de jeûne et prière, du 17 au 21 février passé. De ce fait, en accord avec l’Agence Régionale de la Santé, nous demandons aux personnes qui y ont participé et qui présentent les symptômes du coronavirus – à savoir de la fièvre, des difficultés respiratoires, des maux de têtes, courbatures, un état grippal ou encore la toux – de bien vouloir se manifester en téléphonant au N°15, et en précisant avoir participé au rassemblement de la Porte Ouverte Chrétienne. Il est important de ne pas vous présenter aux urgences ou chez le médecin mais de bien contacter le 15 en restant chez vous. Nous sommes bien évidemment navrés de cet état de fait, et vous prions de recevoir toutes nos salutations fraternelles et nos prières. Continuons à rester dans la paix et la confiance en notre Seigneur. En Jésus », précise le communiqué.

Informé du retour du couple Karambiri au pays des hommes intègres, la ministre de la santé burkinabé, Pr. Claudine Lougué, s’est aussitôt saisie du dossier et organisé une conférence de presse pour rassurer la population des mesures prises par le gouvernement burkinabé pour circonscrire le mal.

Il faut aussi noter que ces deux cas confirmés du COVID-19 chez le couple Karambiri viennent porter à trois (3), le nombre d’africains noirs contaminés par ce virus dont le bilan mondial est estimé aujourd’hui à près de 115 000 personnes contaminées pour plus de 4000 morts.